Animaux Chien Conseils Dressage Guide du chien

Les 3 prérogatives de dominance pour dresser son chien

Chez les chiens, il existe ce qu’on appelle des privilèges ou des prérogatives de dominance, qui vont déterminer qui est le leader et qui ne l’est pas. Cet article sera divisé en quatre parties, afin de vous expliquer ce qui est important pour votre chien et surtout quels sont les comportements que vous devez avoir, puis enfin quelles sont les erreurs à éviter.

Première prérogative de dominance : l’alimentation.

Chien qui mange
Ce petit chien attend sagement avant de manger, c’est une bonne chose !

La première des prérogatives de dominance est au moment des repas avec votre chien. En effet les chiens ont un mode de fonctionnement différent du nôtre et c’est un privilège pour eux d’avoir accès à la nourriture. Le leader va donc avoir accès à la nourriture en premier et c’est pourquoi il est conseillé que vous vous occupiez de vous en premier. Vous mangez d’abord et ensuite votre chien.

Mais ce n’est pas tout, les chiens ne font pas que se contenter de manger
les premiers pour devenir les leaders : ils vont en plus chercher à regarder les autres. C’est d’ailleurs pour ça que l’endroit où votre chien va avoir sa gamelle est important. N’oubliez pas aussi de bien choisir la gamelle en tant que telle.

Les erreurs à éviter

Premièrement, il faut à tout prix donner à manger à son chien après avoir mangé !

Deuxièmement, il ne faut lui donner à manger dans une pièce où il peut vous voir, car chez les chiens celui qui mange en premier et celui qui observe les autres est celui qui va dominer. Il est donc important de mettre
la gamelle dans un endroit où votre chien ne vous verra pas.

Troisièmement, une fois que votre chien mange, il est important d’avoir accès à sa gamelle et de pouvoir le caresser. Il faut lui apprendre à ne pas se précipiter sur sa gamelle : vous pouvez lui apprendre ça en réalisant un simple exercice qui consiste à poser la gamelle et voir comment votre chien se comporte ! S’il se jette dessus, il vous suffira de la relever et de répéter plusieurs fois l’exercice jusqu’à ce que votre chien attende sagement votre ordre pour manger.

Un autre erreur concernant la prérogative de dominance de l’alimentation, est qu’il ne faut pas laisser la gamelle à volonté ou à disposition, mais bien pendant un temps imparti ! C’est vous qui décidez quand est-ce qu’il a droit de manger ou non. Il est donc important de laisser votre chien manger pendant 20 minutes, et à la fin des 20 minutes, que votre chien ai fini de manger ou non, vous récupérez la gamelle et videz les croquettes dans leur sac. Ceci apprendra à votre chien a manger quand vous lui demandez et surtout cela permettra que votre chien vous identifie comme le leader. Pour éduquer votre chien, pas besoin d’utiliser la force, pas besoin de crier, ni d’être violent.

Dernière chose, quand c’est l’heure de manger pour vous, il ne faut pas que votre chien soit à côté de votre repas. En effet, comme vous l’avez compris, ce qui est important pour votre chien c’est « Qui a accès à la nourriture ? ». Il faut qu’ils comprennent que quand je mange, c’est moi qui mange d’abord et il faut qu’il me laisse tranquille. Ce qui est important de comprendre également c’est que si je me déplace, la nourriture est mienne et mes chiens ne devront pas y avoir accès.

Si vous mettez en place ces simples règles, vous pourrez mettre vos chiens à côté de votre assiette sans qu’ils n’y touche. Grâce à ces règles, les chiens vont vous percevoir comme le leader et vont donc comprendre que
c’est donc mon repas et pas le leur.

Si vous avez tendance à vouloir donner les restes à votre chien, vous apprenez à votre chien des mauvaises habitudes et des mauvaises manières. Pourquoi? Premièrement j’apprends donc à mon chien à rester à côté de moi à table. A terme mon chien aura tendance à venir quémander, et à venir en plus solliciter les invités. Deuxièmement, chez les chiens, le leader ne va pas forcément partager sa nourriture au moment du repas et il se prendra donc pour le chef.
Si vous souhaitez donner des restes à votre chien, vous pouvez le faire, mais une demi-heure après votre repas et surtout pas au moment où vous mangez.

Si vous avez un chat, évitez que votre chien n’ingère sa nourriture, ce n’est pas bon pour lui.

Les quatre règles à retenir sont les suivantes :

  • votre chien devra manger après vous
  • votre chien devra manger dans une autre pièce afin qu’il ne puisse pas vous voir pendant qu’il mange
  • votre chien devra être au panier ou éloigné de vous pendant que vous mangez
  • évitez de donner des restes et ne donnez surtout pas de restes pendant quand vous êtes en train de manger

Deuxième prérogative de dominance : jeux et câlins

Moment câlins entre un chien et sa toute jeune maîtresse
Moment câlins entre un chien et sa toute jeune maîtresse

En effet il y aura également des règles à mettre en place quand c’est l’heure des moments câlins avec votre chien : c’est d’ailleurs une des prérogatives de dominance les plus importantes.

Quelle est la règle du jeu quand un chien joue avec un autre ? La règle du jeu, pour eux, est de savoir celui qui va être le plus fort ou celui qui va vouloir dominer.
Votre chien a ce qu’on appelle une zone de dominance, sa zone de dominance comprend la tête, le cou jusqu’aux épaules ici. C’est pour ça que les chiens vont venir vouloir poser une patte, deux pâtes ou carrément poser la tête quand ils jouent. C’est aussi pour ça que quand vous êtes dans la rue et que vous tentez de caresser un chien sur la tête que vous ne connaissez pas, il peut grogner ou montrer les dents. En fait, il ne veut tout simplement pas que vous ayez accès à sa zone de dominance.

Si j’apprends à mon chien à venir monter sur moi c’est une bonne chose, car je suis à l’initiative. Ce que je ne veux pas c’est que mon chien,
sans que je lui demande, essaie d’avoir accès à ma zone de dominance.
Et comme le chien, notre zone de dominance se trouve sur la tête, le cou et les épaules. C’est pour cela que très souvent il y a des chiens qui vont avoir tendance à poser les pattes sur nous ou à nous sauter dessus : en langage humain cela est apparenté à de l’affection, mais en langage canin pas forcément !

Ensuite, pourquoi y’a-t-il des chiens qui vont avoir tendance, lorsqu’on est assis, à venir poser une patte ou la tête sur nos genoux ? Et bien c’est très simple, puisque quand on est assis ils ne peuvent pas avoir accès à notre zone de dominance, ils vont le retranscrire sur nos jambes. Si votre chien a tendance à sans arrêt vous donner la patte, à la base ce n’est pas pour de l’affection. Alors, les chiens font ça pour quelle raison?

En mettant toutes ces règles de vie en place à la maison vous verrez que votre chien vous percevra comme le leader. Ce qu’on ne veut pas, c’est priver le chien de contact, d’affection de câlins, mais lui apprendre dans le bon mode d’emploi. L’erreur est d’avoir un chien qui vous sollicite toujours et que vous acceptiez à chaque fois. A l’inverse le bon mode d’emploi
c’est d’accepter quand vous en avez envie, et de refuser quand vous le voulez aussi. Apprenez donc à votre chien à ne sauter que quand vous lui demandez et refusez quand lui-même vous saute dessus. A terme votre chien aura les mêmes comportement avec tous les membres de votre famille et les invités : c’est quand même beaucoup plus sympa de recevoir du monde à la maison et d’avoir des chiens éduqués.

Apprenez et comprenez bien une chose, c’est que vous devez être le plus souvent à l’initiative pour éduquer votre chien. A terme quand votre chien sera totalement éduqué et obéissant, cela n’a plus d’importance mais toutes ces règles sont importantes pour démarrer du bon pied l’éducation.

Le moment du jeu

C’est l’heure de jouer avec mon chien avec un jouet comme une corde à noeud : mon chien va tirer et moi aussi je vais tirer et par exemple pour x raisons mon téléphone va sonner et je vais lâcher. Alors ce n’est pas très grave mais dans la tête de votre chien, il va se dire « Chouette, j’ai gagné c’est moi le plus fort ! ». C’est pour ça que quand on joue avec un chien il vaut mieux à chaque fois être celui qui gagne. En l’occurrence, on apprend au chien que vous êtes le plus fort. A la fin du jeu, c’est à moi de contrôler le jouet.

Lorsque qu’on a fini de jouer :
– soit je jette le jouet, mon chien va le chercher une dernière fois puis on arrête et je range le jouet
– soit je range directement le jouet

Les quatre règles à retenir sont les suivantes :

  • l’important est de refuser quand votre chien le fait de lui-même et de l’inviter à le faire quand vous lui demandez
  • apprenez à votre chien à vous sauter dessus quand vous lui demandez et à refuser quand il vous saute dessus sans raison
  • vous devez toujours être le dernier à gagner pour montrer à votre chien que c’est votre jouet et que vous êtes le plus fort
  • pour les câlins, on peut également appliquer la règle des 50/50 : si votre chien vient, vous dites non, puis vous attendez quelques secondes, vous lui demander de partir et ensuite vous l’appelez pour un gros câlin

Troisième prérogative de dominance : gestion du territoire

Une petite fille qui n'a pas bien compris que son chien ne pouvait pas tout faire comme l'Homme
Une petite fille qui n’a pas bien compris que son chien ne pouvait pas tout faire comme l’Homme

Le territoire comprend votre appartement/maison chaque pièce mais également des positions surélevées comme le canap, les lits et les fauteuils. Il faut comprendre que chez les chiens le leader aura accès à des points stratégiques et les points stratégiques chez nous sont la chambre, le lit les canapés (ou tout ce qui peut être en hauteur).

Le canapé

En effet pour un chien être en hauteur c’est signifier qu’il est leader !
Si vous faites monter votre chien sur le canapé ce n’est pas bien grave mais encore une fois appliquons les bonnes règles. Admettons que je sois en train de regarder la télé et que mon chien vienne immédiatement monter sur le canapé. A ce moment là je ne vais pas accepter; et je vais simplement lui indiquer qu’il doit descendre car c’est mon canapé. A terme, quand votre chien sera totalement éduqué, obéissant, ça n’a plus d’importance mais comprenez bien qu’au début si votre chien monte, vous devez refuser.
Saviez-vous qu’en plus, plus de 40% des morsures à la maison arrive au moment où le chien est sur le canapé ? En effet le chien est sur le canapé, une personne veut le faire descendre et là le chien va mordre. Pourquoi ? Car c’est une position en hauteur et cela devient « la propriété du chien » lorsqu’il s’y installe. Il est donc important de comprendre que vous vivez chez vous et votre chien vit chez vous, et non l’inverse.


La chambre

C’est la même chose pour la chambre avec le lit. La première des règles pour la chambre c’est que votre chien n’y rentre pas quand il veut. Un simple exercice à mettre en place est au moment où votre chien rentre dans la chambre : vous avancez, vous pouvez le tenir par le collier et le chasser. Le simple fait de venir avancer vers votre chien est une posture de communication importante et votre chien sortira.
Ensuite si vous souhaitez avoir un chien qui vienne avec vous dans le lit, pas d’inquiétude on va appliquer la même règle. Faites monter votre chien dedans, dites-lui de venir s’y mettre. Par contre, au moment où vous l’inviterez à descendre, votre chien doit le faire. Le but du jeu est donc d’obtenir un chien obéissant en douceur et calmement, et ainsi devenir le leader.

Tout est basé sur la psychologie ! Il faut analyser comment ça fonctionne dans la tête de votre chien et son mode d’emploi et ensuite c’est à nous d’adapter nos comportements. Ce n’est pas aux chiens à s’adapter à nous, mais c’est à nous humains de s’adapter à notre chien et de comprendre comment il fonctionne. Alors nous pourrons avoir un chien heureux à nos côtés et nous pourrons lui offrir la vie qu’il mérite.

La promenade

Une autre règle importante au niveau du territoire c’est au moment de partir en promenade. Il y a une règle primordiale que vous devez apprendre à votre chien, qui est de ne pas se précipiter à sortir en premier. Et oui chez les chiens le leader sort en premier, à l’inverse on va apprendre à votre chien un peu de galanterie.
Au moment où je vais ouvrir la porte je vais simplement demander à mon chien d’attendre, deux options possibles :
– il sort, on va alors recommencer l’opération jusqu’à temps qu’il attende sagement avant de sortir
– je vais ouvrir la porte, attendre et ensuite sortir en premier.

Le lieu du panier

En effet le panier de votre chien va déterminer ce qu’il aura le droit de faire ou non. En l’occurrence il deviendra un leader ou non avec vous. Il est important que le panier ne soit ni au centre d’une pièce, ni collé au canapé. Pourquoi? Car plus les chiens sont au centre d’un territoire, plus ils vont avoir de contrôle et gérer l’espace. Votre chien aura le droit d’aller où il veut quand il le veut dans votre séjour par exemple, mais quand vous lui demandez d’aller dans son panier il doit y aller. Si votre chien ne veut pas, aidez le en le prenant par son collier et amenez le au panier. S’il ressort, recommencez l’exercice jusqu’à ce que votre chien cède. Faites ça en douceur ! Vous pouvez aussi le motiver en le récompensant quand il est au panier, mais surtout ne vous énervez pas et n’utilisez pas la force.

Vous avez compris que se mettre en hauteur pour votre chien ce n’est pas que par recherche de confort mais surtout pour savoir celui qui décide et qui contrôle chez vous. Enfin, chosissez bien le panier !

Les quatre règles à retenir sont les suivantes

  • n’acceptez pas que votre chien monte de lui-même sur le canapé/lit et faites-le immédiatement descendre s’il le fait quand même. Si vous voulez qu’il soit sur le canapé, invitez-le vous-même à y venir
  • évitez de faire entrer les chiens dans la chambre, car les chambres sont perçues comme la tanière soit un lieu hautement stratégique pour le leader
  • apprenez à votre chien à ne pas sortir directement dès que vous ouvrez la porte
  • mettez son panier ni au centre d’une pièce, ni à côté du canapé ni en plein milieu d’un lieu de passage.

Conclusion

Vous venez de découvrir toutes les règles qu’il faut pour éduquer votre chien correctement à la maison et devenir le leader ! Vous avez maintenant tout en main pour le rendre obéissant, calme et surtout lui offrir une belle vie à vos côtés. Rappelez-vous que ce n’est pas à nos chiens de changer mais à nous d’apprendre comment eux ils fonctionnent, et ensuite d’adapter nos comportements.

Méthode positive ne veut pas dire permissive, c’est à dire que nous pouvons sanctionner les mauvais comportements et également récompenser les bons.

L’éduquer, c’est l’aimer !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*